Il est grand temps de penser aux voeux de fin d’année! Quelques conseils…

flexvision

Pour la petite histoire (oui, chez Flex, on aime connaître le pourquoi du comment…), il était d’usage autrefois de rendre visite au Nouvel An à… toutes ses connaissances.

Plus que contraignantes, ces visites furent remplacées au XIXème siècle par le simple dépôt d’une carte de visite symbolisant le passage.

Ce n’est donc que vers les années 30 que les cartes de voeux firent leur apparition, aujourd’hui lentement supplantées par les SMS et autres mails.

Quel choix pour votre entreprise?

Au-delà de cette histoire, il est temps pour chaque entreprise, d’envoyer ses voeux de fin d’année.

Plusieurs solutions s’offrent à vous :

L’envoi postal

Au risque de passer totalement inaperçu parmi la foule de courriers semblables, il faudra jouer sur l’originalité.

 

Le mail d’entreprise

Nous avons connu autrefois une cliente qui envoyait son mail à chacun de ses clients, manuellement!

Heureusement, il existe des tas de techniques permettant d’envoyer un mail d’entreprise à toute une base de données et même de savoir QUI A OSE ne pas vous lire.

Vous pouvez opter pour le mail d’équipe plein de bons voeux et de « dernières chances d’acheter »…

Mais vous pouvez aussi envisager un mail plus original et attentif…

voeux entreprise année

Ou pourquoi pas, un mail plus poétique?

Quoiqu’il en soit…

Quoiqu’il en soit, la période des fêtes, c’est aussi la période des BONNES RESOLUTIONS!

Le moment est donc idéal pour rappeler à vos clients votre existence, la qualité de vos services et vos nombreux atouts!

Nous reviendrons donc très bientôt vers vous pour vous souhaiter nos FlexVoeux pleins de notre bonne humeur coutumière et nous tenons à votre disposition, dans l’attente, pour venir à votre secours en cas de panne d’inspiration!

Les derniers chiffres d’audience radio font parler d’eux…

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les récents résultats d’audience radio font du bruit.

Cette seconde vague CIM radio 2014 consacre Vivacité comme première radio francophone mais, comme à l’école des fans, tout le monde gagne !… c’est juste une question de point de vue…

infographie comparant les audiences radio en Belgique francophone, selon les  vagues 2014-1 et 2014-2  du CIM
infographie comparant les audiences radio en Belgique francophone, selon les vagues 2014-1 et 2014-2 du CIM

 

En effet, point de vue chiffres, Vivacité dépasse les 15% de pdm (avec ~517 380 auditeurs/jour) mais touche moins d’auditeurs que Radio Contact chaque jour (~601 370).

Contact progresse donc d’un peu moins de 4% par rapport à la vague précédente. De son côté, Bel RTL perd encore des plumes, tout le monde semble d’accord. Nostalgie et NRJ, quant à elles augmentent de près de 3% de parts de marchés sur leurs cibles respectives (35-54 ans pour Nostalgie / 12-35 ans pour NRJ). Difficile de ne pas en déduire que les radio de la RTBF, ont dans l’ensemble, remporté la mise – en prenant le leadership avec Vivacité et en maintenant plus de 35% de pdm cumulées.

En somme, un léger jeu de chaises musicales dont le principal enseignement est qu’il n’y a décidément pas de leader absolu dans le paysage radiophonique francophone. Restera à voir ce que les grilles de la rentrée auront comme impact sur les prochains chiffres.

 

 

NBY

Vu, entendu, compris,… Comment perçoit-on votre communication ?

Chacun de nous fonctionne selon sa propre perception. Lorsque nous recevons une information, nous parviendrons à la mémoriser différemment selon que nous sommes visuels, auditifs ou kinesthésiques.

infographie-vu-entendu-compris


Le
s visuels représentent 65 % de la population. Ils comprennent mieux des éléments nouveaux lorsqu’ils peuvent visualiser les informations.  La vue et la pensée sont leurs sens dominants. Le langage imagé facilite leur compréhension, la projection des idées dans leur tête. Un repère visuel ; image, schéma,… les rassure.

Ensuite, il y a les auditifs qui constituent 30 % de la population. Ils apprennent facilement en écoutant la parole (les mots) ou les sons. L’ouïe est leur sens dominant. Un nouvel élément, entendu, sera vite mémorisé – surtout si il est intelligible et rythmé.

Finalement, nous devons aussi considérer les kinesthésiques, bien qu’ils ne représentent que 5 % de la population. Ces personnes apprennent mieux lorsqu’ils peuvent participer. L’action, voire la réaction motivent l’intégration d’une information nouvelle.

Pour être efficace, toute communication – la publicité y compris – se doit de prendre en compte les perceptions de tous et de chacun …on ne peut, en effet, pas se permettre d’acheter de l’espace média et d’adresser un message trop orienté.

Par exemple, lors de la création d’un spot radio, afin de toucher un maximum d’auditeurs lors de la diffusion, nous utiliserons un langage imagé, clair, rythmé, utilisant une mise en scène « imaginable ».

Pour assurer un travail efficace avec votre agence pub, un bon briefing est indispensable…

Il lui permettra de remettre une proposition appelée la copy-strategy qui apportera une réponse à la question « quel bénéfice le consommateur tirera-t-il de mon produit? ».
Typique des années 80, ce principe reste surtout efficace pour  toucher les consommateurs rationnels.

Flexvision

 

Le briefing, présenté par le client comportera les éléments suivants :

  • Chalandise : la zone dans laquelle l’entreprise souhaite distribuer ses produits/services.
  • Profil des consommateurs : genre, âge,  catégories socio – professionnelles, occupation.
  • L’objectif de campagne : améliorer l’image, augmenter la notoriété, augmenter les ventes.

La copy-strategy se structure comme suit :

  • une promesse, proposition concrète faite au consommateur,
  • une preuve, justification de la promesse, caractéristique distinctive et avantageuse du produit,
  • le ton qui fédère les éléments du message et crée une atmosphère.

Par exemple :

  • promesse : on renforce ses os en mangeant ce yaourt.
  • preuve : il comporte du calcium, bon pour renforcer les os.
  • ton : médical.

>>> bénéfice consommateur : avec ce yaourt plutôt qu’un autre, je renforce mes os et je prends soin de mon corps !

Ce processus complet : Brief > Copy-strategy permet de définir les bases, le cadre d’une stratégie publicitaire efficace et créative.

Les derniers chiffres d’audience radio viennent d’être publiés, BEL RTL récupère sa première place.

Après s’être fait chiper la première place des radios francophones en mai, bel RTL reprend à Radio Contact la position de leader qu’il tenait ces dernières années. Mis à part cela, presque toutes les stations principales progressent lors de cette nouvelle vague radio du CIM.

 
infographie audiences radio - Flexvision
Dans les chiffres, ce sont les radios  » musicales » Nrj et Nostalgie qui tirent leur épingle du jeu. Nostalgie crève les plafonds à 11,16%, mais c’est surtout NRJ qui évolue, en difficultés il y a 3 saisons, la station musicale des « moins de 30 ans « opère une remontée fulgurante à 8,57% .BEL RTL retrouve sa place de leader, et dépasse le seuil des 15% de parts de marché à 16,78% avec 635.640 auditeurs quotidiens. L’autre station de RTL Belgium, Radio Contact retrouve la seconde place du podium mais perd 1,4pt à 14,6%. Toujours troisième, VivaCité grappille quelques points à 13,6% (+0,7).

 

Du côté RTBF, les audiences sont stables. La Prem1ère, Classic 21 et Pure FM ont exactement les mêmes parts de marché qu’en mai. Classic 21 est toujours suivie par 8,4% et reste la radio la plus écoutée du Sud du pays à 173 minutes quotidiennes, et Pure FM se maintient à 2,46%, histoire de rappeler que finalement, le nouveau format, lancé en septembre dernier, n’aura pas handicapé la station jeune du service public. SeuleMusiq’3 recule à 1,75%.

 

Pour les réseaux urbains, Fun Radio poursuit sa progression à 5,2% (+0,2pt) et TWIZZ Radio reprend (un peu) de poil de la bête à 0,4% !

 

Peu de grands changements donc mais des chiffres toujours intéressants, pour organiser au mieux ses campagnes radio.

 

infographie audiences radio – Flexvision