Influenceurs/blogueurs : comment gérer ce nouveau mode publicitaire?

Le Marketing d’Influence est devenu, ces dix dernières années, un incontournable de la communication.

Pourtant, de nombreuses marques sont encore perdues face à ce nouveau média encore mal maîtrisé. Comment parler aux influenceurs? Qu’attendre d’eux?

Qu’est-ce qu’un influenceur/blogueur de valeur pour une marque?

Il existe de nombreux types d’influenceurs. Qu’il s’agisse de blogueurs traditionnels possédant un blog rédactionnel, d’instragrameurs ne postant que sur le réseau de photos Instagram ou encore de Youtubeurs travaillant par le biais de vidéos, chaque influenceur a un mode opératoire qui lui est propre.

On reconnait un influenceur de valeur par l’engagement qu’il suscite auprès de sa communauté. Le nombre de ses followers importe, bien entendu, mais c’est avant tout leur qualité qui prime : une grande communauté qui n’interagit pas témoigne, finalement, de peu de poids.

Il existe de nombreux outils permettant de mesurer l’intérêt d’un influenceur pour votre marque. Créer un listing d’influenceurs qualifiés est une technique efficace pour promouvoir votre entreprise.

Comment contacter un influenceur?

Tous les influenceurs prennent soin de confier leur adresse de contact. Il s’agit alors de susciter leur intérêt puisque la plupart d’entre eux sont inondés de propositions.

Il est régulier de proposer un test de produit à un influenceur. Cependant, il faut garder en mémoire que lui demander de produire un contenu précis est une mauvaise pratique. Les influenceurs perdent tout leur intérêt s’ils perdent en neutralité ce qui signifie qu’ils gardent leur liberté de publication.

Un influenceur travaille-t-il gratuitement?

La question est intéressante puisque rien n’est encore clairement établi à ce niveau. Un influenceur de longue date consacre de nombreuses heures à son activité. S’il produit une vidéo, rédige un article ou réalise un shooting complet, il paraît évident que le travail sera de longue haleine.

Bien que leur travail soit sensiblement différent, demanderiez-vous à un journaliste un travail de plusieurs heures gratuit contre un produit qui ne vous coûte que quelques euros?

Si un influenceur débutant accepte bien volontiers cette gratuité afin de développer son expérience, un influenceur confirmé ne le fera plus que pour un produit réellement désiré ou par sympathie.

Il convient alors de demander à votre contact quelles sont ses prétentions sachant que ces dernières sont aisément chiffrables via une mesure de l’engagement de leurs followers.

Les influenceurs ont-ils un réel intérêt?

Un exemple : un magazine d’un tirage moyen de 100.000 exemplaires (ce qui équivaut en moyenne à 300.000 lecteurs) vous demandera une moyenne de 4000€ pour une demi page.
Un influenceur aura un impact plus fort (ses lecteurs/followers sont plus engagés que ceux d’un magazine qui tournent les pages sans regarder le contenu publicitaire). Son travail est tout entier tourné vers ses lecteurs qu’il connaît parfaitement. Et pourtant, la plupart sont nettement moins chers que la publicité traditionnelle.

Reconnaître un faux influenceur…

Parce que oui, même dans ce domaine, il existe de faux influenceurs. Certains ont tout simplement acheté leur communauté.

Une communauté achetée se reconnaît de plusieurs façons. En voici une :

Ici, on constate que de nombreux followers n’ont pas de photo de profil. Si on les ouvre, on constate qu’ils n’ont aucune publications mais suivent de nombreux profils. Il s’agit de faux profils qui ne servent à rien.

A quoi vous servirait une publicité sur un compte dont la majorité des followers ne sont que des robots?

Ces derniers temps, de nouvelles méthodes d’achats moins repérables ont vu le jour. Il est toujours utile d’y prendre garde.

Un influenceur pour quelle entreprise?

Contre toute attente, quasi toutes! Il existe des blogueurs dans tous les domaines, il ne vous reste plus qu’à trouver les vôtres!

Les formations au marketing d’influence de Flexvision

Vous voudriez en savoir plus sur le monde des Influenceurs? Développer votre travail avec eux? Flexvision dispense une formation spéciale sur la gestion des Influenceurs.

2018 se profile…

C’est une nouvelle année pleine de promesses qui se dessine à l’horizon… Pour vous, pour nous, pour notre collaboration passée ou à venir.
Flexvision est fier de faire le point après 7 ans de développement permanent.

Notre entreprise grandit avec l’intégration de trois nouvelles têtes : Guillaume Ledenyi pour le graphisme, Julie Govaers pour l’administratif et Chrystelle Charlier pour le marketing et le copywriting.

Flexteam

Mais plus grande nouvelle encore : nous déménagerons début 2018 pour de nouveaux locaux plus spacieux à Hermalle.

Vous aurez le plaisir d’y trouver des bureaux plus grands, plus lumineux, des salles de réunions mais également des salles de formations puisque l’une des grandes nouveautés Flexvision cette année sera le développement de Digital Flex Workshops.

Les Flex Digital Workshops concerneront un pannel de formations diversifiées dans les domaines du marketing. Qui plus est, ces formations sont en cours d’agrément par la Région Wallonne pour vous donner accès aux chèques-formations. 

Bref, c’est une année riche de rencontres qui se prépare pour l’équipe de Flexvision et nous serons heureux de la partager avec vous!

Dès le 2 janvier, nous vous retrouvons après notre traditionnelle fermeture, pleins d’entrain et de dynamisme et vous souhaitons de merveilleuses fêtes de fin d’année!

Il est grand temps de penser aux voeux de fin d’année! Quelques conseils…

flexvision

Pour la petite histoire (oui, chez Flex, on aime connaître le pourquoi du comment…), il était d’usage autrefois de rendre visite au Nouvel An à… toutes ses connaissances.

Plus que contraignantes, ces visites furent remplacées au XIXème siècle par le simple dépôt d’une carte de visite symbolisant le passage.

Ce n’est donc que vers les années 30 que les cartes de voeux firent leur apparition, aujourd’hui lentement supplantées par les SMS et autres mails.

Quel choix pour votre entreprise?

Au-delà de cette histoire, il est temps pour chaque entreprise, d’envoyer ses voeux de fin d’année.

Plusieurs solutions s’offrent à vous :

L’envoi postal

Au risque de passer totalement inaperçu parmi la foule de courriers semblables, il faudra jouer sur l’originalité.

 

Le mail d’entreprise

Nous avons connu autrefois une cliente qui envoyait son mail à chacun de ses clients, manuellement!

Heureusement, il existe des tas de techniques permettant d’envoyer un mail d’entreprise à toute une base de données et même de savoir QUI A OSE ne pas vous lire.

Vous pouvez opter pour le mail d’équipe plein de bons voeux et de « dernières chances d’acheter »…

Mais vous pouvez aussi envisager un mail plus original et attentif…

voeux entreprise année

Ou pourquoi pas, un mail plus poétique?

Quoiqu’il en soit…

Quoiqu’il en soit, la période des fêtes, c’est aussi la période des BONNES RESOLUTIONS!

Le moment est donc idéal pour rappeler à vos clients votre existence, la qualité de vos services et vos nombreux atouts!

Nous reviendrons donc très bientôt vers vous pour vous souhaiter nos FlexVoeux pleins de notre bonne humeur coutumière et nous tenons à votre disposition, dans l’attente, pour venir à votre secours en cas de panne d’inspiration!

Vos équipes sont-elles assez formées aux réseaux sociaux ?

réseaux sociaux

Vous l’avez tous compris : la gestion de vos réseaux, en tant qu’entrepreneurs, est devenue cruciale.

réseaux sociaux infographie

Plus question de laisser ce travail à des amateurs : 1 entreprise sur 2 embauche un employé temps plein pour cette gestion!

Un travail d’amateurs?

 

Encore très nouvelle, cette fonction est souvent confiée à des amateurs qui « se débrouilleront pour faire ça ».

Cependant, la gestion des réseaux n’est pas aussi évidente qu’il y paraît et joue un rôle réellement central dans votre visibilité.

réseaux sociaux avantages
Gestion de crise, référencement naturel, image globale, présence constante : les réseaux ont besoin d’une personne performante, apte à gérer de nombreuses aptitudes.

Quelles compétences faut-il maîtriser?

Un bon community manager maîtrise évidemment parfaitement la langue française (rien de plus rédhibitoire que des fautes d’orthographe dans un texte public) mais c’est loin d’être tout. Il doit aussi gérer les logiciels de retouches d’image (à moins de faire appel à un service de graphisme), comprendre les liens entre les divers réseaux ou se tenir informé des modifications qu’ils envisagent…

On peut encore ajouter la gestion des programmes publicitaires, Adwords, Power Editor, Facebook Business Manager ou la compréhension du remarketing…

réseaux sociaux apprentissage

Mais j’oubliais encore le sacro-saint REFERENCEMENT! Votre gestionnaire de réseaux sera souvent en charge de rédiger les articles de vos actualités blog… Et donc, le voilà tout à coup rédacteur-référenceur! Il parlera Balises, attributs alt et commencera à compter ses mots….

burn-out

Sommes-nous face à un emploi qu’on peut laisser aux mains de n’importe qui? Certainement pas!

Comment trouver la perle rare?

Il est très rare de trouver une personne jonglant avec toutes ces compétences.
Beaucoup d’entreprises font appel à des sociétés externes comme Flexvision pour gérer cet aspect, se garantissant ainsi un employé à 5 ou 6 têtes puisque, au sein d’une entreprise de communication, chaque spécialiste se charge de son domaine exclusif.

Cependant, il est évident que le budget à déployer n’est pas forcément à la portée d’une entreprise débutante qui a choisi de confier ce travail à un employé polyvalent (qui, bien souvent, pense maîtriser le sujet mais bien vite panique). C’est pourquoi des formations sont organisées de façon régulière au sein de Flexvision puisque nous avons réellement souhaité mettre ces compétences à la portée de toutes les entreprises wallonnes.

Flexvision chat cat
Réseaux sociaux : leçon 1 : un chat fait toujours mieux passer une information!
Qu’il s’agisse de formation de base ou de mise à jour des connaissances, l’apprentissage est crucial afin de comprendre le domaine et contrôler les interactions avec ce nouveau public, toujours plus en demande d’efficacité.

N’hésitez pas à former votre équipe à la gestion des réseaux sociaux : en 2018, il deviendra encore plus difficile de survivre sans s’y intéresser…

Pages : écrire pour faire vibrer : guide pour les débutants!

Créateurs de page Facebook, développeurs de projet, âmes sensibles : cet article est fait pour vous!

La nouvelle politique de notre réseau favori, longtemps gratuit pour tous, devenant largement payant pour qui souhaite promouvoir son activité, entraîne une nécessité de création de contenu original et attrayant.

C’est simple : comme nous vous l’avons démontré dans un précédent article, Facebook privilégiera le contenu qui génère des réactions OU le contenu payant.

Générer des réactions?

Les réactions, sur le oueb, s’appellent de l’ENGAGEMENT. Sacro-saint Graal des Community Managers de ce monde, l’engagement, c’est la coupe du monde, la ceinture des ceintures de champion, c’est le pompon de la foire d’octobre (clin d’oeil aux Liégeois)…

Générer des engagements, ce n’est pas « partager le contenu des autres ». Ca, ça ne marche qu’un temps. Partager les super créations que vous trouvez sur les réseaux, ça peut fonctionner un peu mais, très vite, les followers ouvriront les yeux sur l’absence d’intérêt de votre propos.

Il faut donc CREER. Rédiger. Produire du contenu.

créer du contenu pour les réseaux

Du contenu créatif, oui, mais où?

Plusieurs possibilités de création de contenu sont à la disposition des administrateurs de pages web…

La section « articles » de Facebook

Cette section interne au réseau permet de rédiger un article qui restera dans l’application. L’intérêt est ici le temps de chargement ultra rapide puisque votre lecteur ne quittera pas Facebook, et dieu sait que l’abonné est pressé…

Cependant, deux ans après le lancement de ce principe, tous les Community de ce monde ont abouti à la conclusion que le système devait rester une solution de secours (en l’absence de blog par exemple) puisque les résultats sont en moyenne 30% inférieurs aux résultats d’une publication identique sur un site.

Autre souci? Vous perdez en flux sur votre site… et à quoi servent vos réseaux si ce n’est à la conversion de potentiel?

Le blog/les actualités de votre site

Pour le coup, il n’y a QUE des avantages à rédiger régulièrement sur votre blog.

  • Vous apportez du flux sur votre site et donc un regard de vos prospects.
  • Vous référencez toujours mieux votre site (en travaillant le SEO sur chaque article)
  • Vous générez de l’engagement sur vos réseaux si votre contenu représente un intérêt

D’ailleurs, toi qui me lis, tu apportes du flux à notre site, merci 😉

Ecrire pour faire vibrer

Alors oui, écrire correctement pour le référencement, c’est bien. Du moins, c’est une chose. Cependant, écrire pour faire réagir/agir, c’est encore mieux.

Alors là, les gars, ça demande du BOULOT.

Oui, les chiffres comptent. Oui, les statistiques comptent. Mais vouloir les obtenir sans réel contenu créatif est illusoire. PARCE QUE NOUS RESTONS DES CREATURES HUMAINES QUI REAGISSONT A UNE EMOTION.

Colère, rire, nostalgie, enthousiasme : le moindre achat, le moindre intérêt est généré par l’EMOTION.
Ce n’est pas notre cerveau qui agit lorsque nous choisissons d’acheter la dernière édition limitée d’un produit.

Allez, tu veux une preuve, Lecteur?

David Carson

Lors d’une de ses conférences, David Carson a posé les questions suivantes :

  • Devant quelle porte de garage hésiterez-vous le plus à vous garer?
  • Lequel ds deux est un tueur psychopathe?

Ne cherchez pas : la réponse à ces deux questions tient uniquement dans l’émotion suscitée par la typographie du message…

L’émotion, en graphisme comme en rédactionnel, est la maîtresse de tous les contenus!

Et on en revient à la citation de Maya Angelou…

Maya Angelou
« J’ai appris que les gens oublieront ce que tu as dit, oublieront ce que tu as fait, mais n’oublieront jamais ce que tu les as fait ressentir »

Oui mais comment?

D’abord, il faut savoir quelles sont les émotions que vous souhaitez susciter chez vos followers. Ensuite seulement vous rédigerez.

Les médias suscitent souvent la crainte, le sentiment de manque, pour susciter la vente. A vous de voir sur quel axe vous voudrez jouer.

Il existe bien des façons de vous rendre inoubliables sans pour autant en passer par des cases aussi basiques et agressives. Se montrer rassurant, bienveillant, drôle ou contestataire peut être une forme d’axe plus intéressant (et productif).

Racontez. Soyez. Créez. Emouvez.

Rendez votre travail humain, parce qu’au final, derrière toute société, il y a des familles. Derrière chaque achat, il y a un client. Le mariage de ces deux humanités devrait pouvoir se faire dans l’échange positif. C’est en tout cas ce que nous voulons croire. Fermement.

 

 

Explorer, la révolution Facebook pour les pages…

Tremblement dans l’univers de la communication digitale : Facebook a annoncé l’arrivée d’Explorer, une modification de son feed qui va considérablement changer les résultats des pages non sponsorisées.

Flexvision s’est penché sur la question…

Facebook lance le nouveau feed Explorer

Facebook : le feed Explorer

Toujours à la recherche d’une utilisation optimale, Facebook tente de ne proposer à ses utilisateurs QUE des publications qui vont lui plaire.
C’est pourquoi, depuis quelques mois, vous ne voyez presque plus que vos contacts les plus proches ou ceux avec lesquels vous interagissez le plus régulièrement.

Poussant plus loin cette réflexion, Facebook lance son nouveau feed : Explorer, un feed épuré de toute publication parasite.

Concrètement, qu’est-ce que cela implique pour les pages?

La plupart vont disparaître du fil d’actualités si leurs abonnés n’ont pas activé les notifications. Mais Facebook conservant sa politique de « plus ça vous intéresse, plus on vous le montre », les pages avec lesquelles les abonnés interagissent beaucoup figureront toujours dans le feed de leurs followers.

Le maître mot de votre communication sur réseaux sociaux sera donc désormais l’engagement.

Explorer : le nouveau feed qui privilégiera l'engagement

Chez Flexvision, nous avons donc réfléchi à des stratégies à proposer à nos clients afin de les soutenir dans ce grand tournant qu’il faudra opérer avec brio pour ne pas voir sa page tomber dans l’oubli.

Pas de panique!

Il est évident que ce réseau ne pouvait permettre à tous de l’utiliser comme vecteur promotionnel gratuit indéfiniment. Il prévoit cependant de laisser la part belle à la promotion. Un budget bien étudié permettra donc toujours de faire valoir sa page auprès du public.

Gérer des pages dans le but d’y susciter l’engagement est un art que nos community managers maîtrisent. En mariant parfaitement la sponsorisation et la création de contenu captivant, nous parviendrons à faire sortir vos pages du lot!

Facebook vise donc l’excellence dans la publication, offrons-la-lui.

Je panique, j’ai besoin d’aide!

Vous souhaitez en savoir plus? Flexvision organise régulièrement des formations orientées Facebook et Marketing de Réseaux afin d’aider vos équipes à agir au mieux.
Pour être informés des prochaines dates de formations, n’hésitez pas à nous envoyer un mail!


Google Business et une page Google +, un intérêt ?

Un regard sur le contexte de création de Google My Business, son intérêt et son impact, ainsi que des réflexions autour de ce qu’on peut y voir en filigrane.

Google Plus, un intérêt?

Google My Business s’impose depuis moins d’un an auprès des entreprises locales – sans oublier que ce service est aussi proposé à n’importe quelle autre forme de business. Puisque tout le monde le fait, les résistants ou réticents à le mettre en place n’auront que leur yeux pour pleurer en devenant invisibles dans les résultats de recherche. Mais qu’y a-t-il derrière cette petite révolution web de la maison Google ? Découvrez à travers cet article un bref aperçu de ce qu’il faut savoir sur Google My Business, avec quelques propositions de réflexions à méditer…

Lire la suite de l’article ici.

Google pénalise les sites qui ne sont pas « mobile friendly »

C’est officiel ! À partir d’aujourd’hui, Google pénalisera votre site web s’il n’est pas « mobile friendly » !

Quelques explications…

Google a modifié son algorithme de recherche concernant les recherches sur mobile.
C’est-à-dire ? Il va vérifier si il existe une version mobile de votre site, si il est responsive ou encore si les caractères sont lisibles lorsque celui-ci est affiché sur un smartphone.

Si c’est le cas, votre site apparaîtra dans Google avec une mention « site mobile ».

Un site mobile Friendly

Dans le cas contraire, votre site se verra pénalisé par Google et perdra des positions dans le résultat de la recherche.

Il est donc grand temps d’optimiser votre site web pour l’affichage sur mobile !

Vous pouvez dès à présent tester votre site internet via l’outil mis à disposition par Google.

test_mobile_friendly

 

N’hésitez pas à prendre contact avec nous si vous désirez obtenir plus d’informations à ce sujet via notre site web.

les marques postent plus de vidéos sur facebook que sur youtube.

Ce mardi 17 janvier, Digimedia publie un article dont voici l’extrait.

 

En octobre, SocialBakers avait publié des statistiques qui montraient la croissance rapide de Facebook Video auprès des marques. Sur le réseau social, les vidéos directement mises en ligne via l’outil de Facebook récoltaient déjà beaucoup plus d’interactions et leur nombre ne cessait de croitre de façon exponentielle.

Depuis, et en très peu de temps, les vidéos postées sur Facebook ont complètement dépassé celles postées via YouTube, et ce dans toutes les statistiques présentées.

SocialBakers a analysé plus de 180.000 vidéos postées sur plus de 20.000 pages Facebook gérées par des marques, célébrité, etc.

Facebook a officiellement pris le dessus sur YouTube en Novembre, mais l’écart s’est vraiment creusé en Decembre avec plus de 20.000 vidéos supplémentaires postées par les marques sur Facebook plutôt que sur YouTube.

L’ AWT sort son baromètre NTIC’s annuel. Vous souhaitez en savoir plus sur l’usage des nouvelles technologies en Wallonie?

ça peut servir…

L’ AWT ( Agence Wallonne de Télécommunications) vient de sortir son baromètre TIC annuel.

Cette année, grande nouveauté, il est accompagné d’un infographie très réussie qui permet  vous faire une idée en 5 minutes.

Vous envisagez une approche marketing mobile, vous vous posez des questions sur la portée de l‘e-commerce… sans vraiment répondre à vos questions , cette illustration vous donnera quelques chiffres intéressants pour vous positionner.

infographie tendances TIC en Wallonie - Flexvision
infographie tendances TIC en Wallonie – Flexvision