Explorer, la révolution Facebook pour les pages…

Tremblement dans l’univers de la communication digitale : Facebook a annoncé l’arrivée d’Explorer, une modification de son feed qui va considérablement changer les résultats des pages non sponsorisées.

Flexvision s’est penché sur la question…

Facebook lance le nouveau feed Explorer

Facebook : le feed Explorer

Toujours à la recherche d’une utilisation optimale, Facebook tente de ne proposer à ses utilisateurs QUE des publications qui vont lui plaire.
C’est pourquoi, depuis quelques mois, vous ne voyez presque plus que vos contacts les plus proches ou ceux avec lesquels vous interagissez le plus régulièrement.

Poussant plus loin cette réflexion, Facebook lance son nouveau feed : Explorer, un feed épuré de toute publication parasite.

Concrètement, qu’est-ce que cela implique pour les pages?

La plupart vont disparaître du fil d’actualités si leurs abonnés n’ont pas activé les notifications. Mais Facebook conservant sa politique de « plus ça vous intéresse, plus on vous le montre », les pages avec lesquelles les abonnés interagissent beaucoup figureront toujours dans le feed de leurs followers.

Le maître mot de votre communication sur réseaux sociaux sera donc désormais l’engagement.

Explorer : le nouveau feed qui privilégiera l'engagement

Chez Flexvision, nous avons donc réfléchi à des stratégies à proposer à nos clients afin de les soutenir dans ce grand tournant qu’il faudra opérer avec brio pour ne pas voir sa page tomber dans l’oubli.

Pas de panique!

Il est évident que ce réseau ne pouvait permettre à tous de l’utiliser comme vecteur promotionnel gratuit indéfiniment. Il prévoit cependant de laisser la part belle à la promotion. Un budget bien étudié permettra donc toujours de faire valoir sa page auprès du public.

Gérer des pages dans le but d’y susciter l’engagement est un art que nos community managers maîtrisent. En mariant parfaitement la sponsorisation et la création de contenu captivant, nous parviendrons à faire sortir vos pages du lot!

Facebook vise donc l’excellence dans la publication, offrons-la-lui.

Je panique, j’ai besoin d’aide!

Vous souhaitez en savoir plus? Flexvision organise régulièrement des formations orientées Facebook et Marketing de Réseaux afin d’aider vos équipes à agir au mieux.
Pour être informés des prochaines dates de formations, n’hésitez pas à nous envoyer un mail!


Google Business et une page Google +, un intérêt ?

Un regard sur le contexte de création de Google My Business, son intérêt et son impact, ainsi que des réflexions autour de ce qu’on peut y voir en filigrane.

Google Plus, un intérêt?

Google My Business s’impose depuis moins d’un an auprès des entreprises locales – sans oublier que ce service est aussi proposé à n’importe quelle autre forme de business. Puisque tout le monde le fait, les résistants ou réticents à le mettre en place n’auront que leur yeux pour pleurer en devenant invisibles dans les résultats de recherche. Mais qu’y a-t-il derrière cette petite révolution web de la maison Google ? Découvrez à travers cet article un bref aperçu de ce qu’il faut savoir sur Google My Business, avec quelques propositions de réflexions à méditer…

Lire la suite de l’article ici.

Pour réussir sa stratégie marketing sur Facebook comme pour toute chose, revenir aux basiques peut s’avérer salutaire. C’est ce que propose Digital Information World, sous forme d’infographie, en revenant sur six points-clés.

Reussir-strategie-marketing-Facebook-etapes-F

 

Voici donc les 6 étapes à suivre :

  1. Définir une stratégie ;
  2. Investir du temps dans la création du profil ;
  3. Ajouter les amis appropriés ;
  4. Interagir avec les clients ;
  5. Obtenez de l’information sur le marché ;
  6. Pensez à la publicité payante.

Parce que la clé du succès réside dans une bonne planification, n’hésitez pas à vous faire conseiller !

 

Source : Digital Information World

L’utilisation de Twitter explose chez les leaders de la planète. Sept ans après le lancement du réseau social, deux tiers des leaders de la planète maîtrisent les 140 signes…

Logo Twitter

Sept ans après le lancement du réseau social, deux tiers des leaders de la planète maîtrisent les 140 signes, et utilisent volontiers Twitter comme un accessoire de la vie diplomatique.
« Life is tweet ». La formule est de John Prescott, ancien vice-premier ministre britannique, qui écrivait récemment dans le journal anglais The Guardian : « Twitter m’a donné une voix, et m’a connecté à des millions de gens, ce que ne permettait pas le prisme déformé des médias mainstream. » Ainsi, la galaxie du petit oiseau bleu s’impose-t-elle peu à peu parmi les grands de ce monde, qu’ils soient présidents, ministres, diplomates… C’est en tout cas les conclusions d’une étude exhaustive menée par l’agence Burson-Marsteller, qui publie mercredi « Twiplomacy 2013 », son analyse mondiale annuelle sur l’utilisation de Twitter par les dirigeants internationaux*. Principale révélation : 77 % des dirigeants mondiaux sont aujourd’hui détenteurs d’un compte Twitter, et deux tiers s’en servent pour échanger avec leurs pairs.

L’article complet ici…