Vu, entendu, compris,… Comment perçoit-on votre communication ?

Chacun de nous fonctionne selon sa propre perception. Lorsque nous recevons une information, nous parviendrons à la mémoriser différemment selon que nous sommes visuels, auditifs ou kinesthésiques.

infographie-vu-entendu-compris


Le
s visuels représentent 65 % de la population. Ils comprennent mieux des éléments nouveaux lorsqu’ils peuvent visualiser les informations.  La vue et la pensée sont leurs sens dominants. Le langage imagé facilite leur compréhension, la projection des idées dans leur tête. Un repère visuel ; image, schéma,… les rassure.

Ensuite, il y a les auditifs qui constituent 30 % de la population. Ils apprennent facilement en écoutant la parole (les mots) ou les sons. L’ouïe est leur sens dominant. Un nouvel élément, entendu, sera vite mémorisé – surtout si il est intelligible et rythmé.

Finalement, nous devons aussi considérer les kinesthésiques, bien qu’ils ne représentent que 5 % de la population. Ces personnes apprennent mieux lorsqu’ils peuvent participer. L’action, voire la réaction motivent l’intégration d’une information nouvelle.

Pour être efficace, toute communication – la publicité y compris – se doit de prendre en compte les perceptions de tous et de chacun …on ne peut, en effet, pas se permettre d’acheter de l’espace média et d’adresser un message trop orienté.

Par exemple, lors de la création d’un spot radio, afin de toucher un maximum d’auditeurs lors de la diffusion, nous utiliserons un langage imagé, clair, rythmé, utilisant une mise en scène « imaginable ».